Archiv der Kategorie: Biographie (en francais)

Biographie / L’œuvre artistique

(Wegen der Ausstellung in Paris kommen viele französische Besucher auf diesen Blog. Für sie sind die folgenden Texte in ihrer Muttersprache.)

Biographie

Markus Meurer est né en 1959 au pied d’une ruine de château-fort à Monreal, bourg dans la Eifel (Allemagne). Sa maison paternelle fut construite par ses grands-parents le versant d’une montagne. C’est là, que Markus Meurer a grandi au sein de sa grande famille et en plein contact avec la nature. En lui racontant des histoires de Jules Verne et de Wernher von Braun son grand-père  éveillé chezle garçon l’amour de la technique et le goût des aventures d’imagination. Son père, en revanche, lui a dévoilé la beauté de la nature et lui a inculqué l’admiration des motos.
Depuis son enfance Markus Meurer a appris de son père, artiste autodidacte lui-aussi, et l’emploi des outils (pince, couteau et autres) et le travail des matériaux : fil de fer, métal, bois et pierre.

La maison paternelle, que son père avait déjà décorée d’oiseaux et de sculptures en bois ou en pierre, Markus Meurer l’a transformée en « œuvre-totale » avec des colonnes, fresques de plafond et sculptures.

Après la mort de ses parents, l’artiste Markus Meurer, dont le mode de vie est peu conforme aux normes du village se voit plus en plus exposé à des pressions par la commune de Monreal, de sorte qu’en 2006, il finit par émigrer avec sa femme anglaise. De décembre 2006 jusqu’à février 2008 le couple vit en Angleterre. Pendant ce temps, la commune de Monreal a déclaré sa maison inhabitable et la détruite en automne 2007.

En 2008 Markus Meurer rentre en Allemagne pour y vivre et y travailler dans le Niederrhein (le Bas-Rhin allemand).

Markus Meurer - "Papa" (Detail)

Markus Meurer – „Papa“ (Detail)

L’œuvre artistique

Comme « Natur und Technik-Künstler » (Artiste-nature et technique), c’est ainsi que Markus Meurer entend sa vocation et en tant que tel il rassemble tout ce que les autres jettent : verre brisé, papier de toutes les couleurs, matière plastique, boîtes-Coca froissées, ou même des os. Pour lui tout cela n‘ est point des déchets, mais du matériau dont il reconnaît la beauté cachée. Il le ramasse sentant que les objets n’attendent que d’être emportés par lui.

Avec un regard assuré pour les formes et pour l’essence cachée des objets trouvés, il les relie avec du fil de fer et les transforme par un acte créateur en sculptures imaginées, narratives ou figuratives. Dans ses mains d’artiste, inlassablement actives, naissent des insectes, poissons, véhicules hybrides, robots ou même des objets ailés. Ils montrent toujours le même style qu’on ne saurait méconnaître et qui est propre à l’auteur. C’est ainsi que se forment le plus souvent de petites sculptures mais aussi certaines de taille plus grande que nature. Elles font apparaître son amour de la nature mais aussi sa fascination de la technique.

A côté des objets, Markus Meurer produit aussi des aquarelles et des collages où les idées, qui le préoccupent, trouvent leur expression.
Markus Meurer est convaincu que ses œuvres possèdent une puissance curative et qu’elles émanent une influence protectrice et réconfortante, car ces objets qui semblent sans valeur ont gardé une énergie que l’artiste fait resurgir par son amour créateur..

Même des objets de tous les jours, que ce soient porte-manteau ou pelles, Markus Meurer les changent en leur donnant par son ambiance une fonction bienfaisante.

En 2007, Markus Meurer a publié le « Buch der Angst » (Livre de l’Angoisse) où il a mis ses idées en manuscrits.

Übersetzung: Heinz Lohaus

Markus Meurer, Virenmaschine, 1986, Technique mixte, 141x56x142 cm

Markus Meurer, Virenmaschine, 1986, Technique mixte, 141x56x142 cm

Advertisements